Yachts modélisme

Yachts modélisme

WS100 Premiers asemblages

Ne pouvant m'engager dans une troisème construction, sans avoir déjà terminé les WS60 et WS45, j'ai cherché sans trop de mal, à qui je pourrais transmettre les plans pour réaliser la fabrication. Trés vite Pingpong a répondu présent. C'est un modéliste autodidacte assez orienté yachts modernes. Tout à fait ce qu'il me faut. Il a tout de suite accepté et nous voilà parti dans l'aventure. Attention Pingpong est un modéliste plutôt rapide, avec lui il ne faut pas chômer. Je compte sur lui pour me valider tous mes plans et m'indiquer si d'aventure il y a une erreur sur mes plans.

Préparation de l'atelier:

Le bateau à l'échelle 1/18 mesure prés 1,7 m. Il faut de la place pour le fabriquer. Bien sur Pingpong, comme tout bon modéliste affichera le plan. Un pan de mur complet lui sera réservé d'environ 4m2.

 Déjà à ce stade en regardant la dimension de la planche de travail, on imagine l'envergure de la bête!

Detourage des couples et de la quille :

Sur le WS100 j'ai assemblé la carène autour de 10 couples. Ils sont en CTP 5 mm, à l'exception des couples 1, 5 et 10 qui sont en épaisseur 10 mm, pour augmenter encore la rigidité de la coque.

Pour garantir la symétrie des couples , pingpong a préféré inscrire chaque pièce dans un rectangle afin de pouvoir, ensuite,  utiliser une scie à onglet electrique pour le découpage des cotés en gardant l'angle de coupe et en travaillant par retournement des morceaux. Les tracés intérieurs, sont, quant à eux, réalisés à la scie à chantourné.

La quille est usinée dans une plaque de CTP 10 mm. Elle va du couple n°1 jusqu'au couple n°10. Au delà prendra place un bloc de bois qui sera mis en forme par ponçage pour obtenir la forme de la proue. Il est en effet plus difficile de joindre parfaitement les flancs bâbord et tribord, et l'astuce du bloc avant permet de garantir la solidité de l'ensemble.

Il faut encore prendre le temps de chanfeiner les couples de proues suivant l'angle de la coque pour avoir un appuie correcte des futurs planches de coques.

Mise en place sur le chantier des premières pièces

On débute l'assemblage de façon habituelle c'est à dire en travaillant quille en l'air. Pour rendre solidaire tous nos couples de notre plan de travail, nous les vissons contre des tassaux de bois qui à leur tour seront fixés sur notre planche. Il faut au préalable bien repèrer l'axe du bateau, puis dresser des perpendiculaires en lieu et place de chaque couple.

Une autre précaution à prendre consiste à vérifier à l'equerrage par rapport au plan de chaque couple. 

NOTA:  Pour assurer un montage correcte de toutes les pièces de l'ossature, on allonge chaque couple par deux petites languettes appellées jambettes. Elles ont une longueure calculée par rapport à un plan fictif parrallèle à la ligne de flottaisont. De cette façon il n'y a aucun risque de distorsion de la quille ou d'un couple.

 

 

 



07/08/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres